La causerie virtuelle organisée par la SDC du District Central a réuni les trois candidates à la mairie d’arrondissement (photo de courtoisie)

Une causerie organisée mardi par la Société de développement commercial (SDC) du District central a permis aux trois candidates à la mairie d’Ahuntsic-Cartierville de préciser leurs positions sur des enjeux liés au développement économique et à la mobilité dans ce secteur névralgique de l’arrondissement.

Contrairement au débat en personne au Collège Bois-de-Boulogne qui avait donné lieu à des échanges corsés par moment, la discussion virtuelle entre Kassandre Chéry Théodat, candidate de Mouvement Montréal, Chantal Huot, candidate d’Ensemble Montréal et Emilie Thuillier, candidate de Projet Montréal et mairesse sortante d’Ahuntsic-Cartierville, s’est déroulée dans un climat plutôt cordial.

Le débat s’est articulé essentiellement autour de trois grands thèmes : le développement économique local, la mobilité et la propreté.

Propreté : une responsabilité partagée

Sur le thème de la salubrité, les trois candidates semblent s’accorder.

« C’est un sujet qui s’est imposé dans cette campagne électorale», a souligné Chantal Huot.

Elle rappelle que Denis Coderre a promis d’augmenter la fréquence des brigades de propreté et de créer un fonds spécial sur la propreté dans les arrondissements.

Kassandre Chéry Théodat indique également avoir eu beaucoup de commentaires sur le sujet et dit vouloir miser sur une « collaboration générale » entre la population, les entreprises et les services municipaux pour améliorer la salubrité dans le secteur.

« C’est tous et chacun, ça nous regarde, ça nous concerne », a fait valoir la candidate de Mouvement Montréal.

Emilie Tuillier confirme qu’elle souhaite « faire en sorte que tout le monde se sente concerné ».

Elle rappelle par ailleurs que l’arrondissement a adopté, il y a deux ans, son premier plan d’action en propreté, et promet que le plan sera renouvelé en 2022.

La mobilité au cœur des débats

Toutes les candidates s’entendent également sur l’importance de faciliter les déplacements dans le secteur.

« Trop peu a été fait depuis quatre ans pour améliorer l’accès », a lancé Chantal Huot.

La candidate d’Ensemble Montréal doit vouloir favoriser la mobilité dans le District Central pour y attirer et y développer de nouvelles entreprises, mais aussi pour permettre l’attraction et la rétention du personnel pour les employeurs.

Situé en plein cœur de la métropole, le District Central est paradoxalement enclavé entre l’autoroute métropolitaine et plusieurs axes de chemin de fer, ce qui rend la circulation complexe et dangereuse

« Les objectifs, c’est de rendre le secteur plus accessible de l’extérieur et plus vert par la promotion des modes de transports alternatifs, comme l’autopartage, les pistes cyclables et les voies piétonnes », a avancé Chantal Huot.

La candidate dit ainsi vouloir diminuer la place de l’auto solo et encourager les transports actifs et collectifs.

« Cela n’appartient pas uniquement à Projet Montréal, puis on va être au rendez-vous pour discuter de ça avec vous pour voir comment on va faire ça dans votre quartier », a promis la candidate d’Ensemble Montréal.

La mairesse sortante n’a pas manqué de souligner que son administration a déjà mis en place des mesures qui ont « changé la donne » dans le secteur.

Elle évoque notamment l’introduction de l’autopartage et du Bixi et la prolongation du trajet de l’autobus 55.

« Ça fait un bon moment déjà que l’arrondissement voit le potentiel de ce secteur », a noté Emilie Thuillier.

La candidate de Projet Montréal souligne avoir entamé des démarches d’analyse et de planification préliminaire en vue de la création d’une aire aménagée en vue de favoriser le transport en commun (Transit-oriented development (TOD)) dans le secteur Chabanel.

Elle a de plus détaillé trois scénarios à l’étude pour relier le District Central au Réseau express métropolitain (REM).

« On a besoin que le District Central soit connecté à l’ensemble de la Ville de Montréal, à tous les réseaux de transport », a plaidé la mairesse sortante.

Elle souligne d’ailleurs que l’administration Plante est déjà en discussion avec les maîtres d’œuvre du REM sur les prochaines phases de réalisation de ce réseau qui comptera plusieurs stations autour du District Central.

L’idée de créer des liens avec les futures stations du REM et celle d’implanter une aire TOD font consensus entre les trois candidates.

Kassandre Chéry Théodat s’est dit prête à « faire pression auprès du gouvernement » pour voir ces projets se réaliser, mais a dit ne pas vouloir « donner des faux espoirs aux gens » et « avoir de l’ambition, mais aussi être réaliste » quant à ces chantiers majeurs.

Chantal Huot se dit pour sa part confiante qu’une éventuelle administration Coderre serait en mesure de les mener à terme.

« On pense qu’on va pouvoir utiliser le leadership de notre chef auprès des différentes organisations de mobilité, comme la Caisse de dépôt et de placement du Québec pour améliorer l’accès au transport en commun », a fait valoir la candidate d’Ensemble Montréal.

Quel développement pour le secteur Chabanel?

Chantal Huot se dit par ailleurs convaincue que Denis Coderre est le mieux placé pour assurer un développement économique optimal du District Central, qui est le quatrième pôle d’emploi en importance à Montréal.

« Tout le monde connait les liens que M. Coderre a tissés avec les gens du milieu d’affaires », a souligné la candidate d’Ensemble Montréal.

Elle signale que son parti s’est engagé à verser 50 millions sur quatre ans dans un fonds de soutien aux SDC, duquel la SDC du District Central, qui est « la plus importante de nos SDC dans l’arrondissement », pourra certainement bénéficier.

Emilie Thuillier a pour sa part rappelé que le secteur Chabanel est l’une des trois zones d’innovation que Projet Montréal entend créer si Valérie Plante est reportée au pouvoir et pour lesquelles un fonds de 30 millions de dollars a été promis.

« Notre territoire, il est sur la map! », s’est félicitée la mairesse sortante.

Elle précise qu’une stratégie de développement économique locale doit voir le jour en 2022, fruit d’une démarche de concertation entamée l’an dernier.

« C’est vraiment un dossier qu’on a travaillé dans les dernières années et qu’on va continuer à travailler », a-t-elle promis.

Les candidates se sont aussi entendues pour dire que le développement du 50-150 Louvain Ouest revêt une importance stratégique.

La candidate de Mouvement Montréal, qui se dit ouverte à « collaborer main dans la main » avec les tous les acteurs concernés, souhaite que les organismes communautaires soient partie prenante dans la planification du site pour assurer que le projet réponde aux besoins de la communauté locale.

« Il va falloir qu’on travaille main dans la main », a renchéri Chantal Huot.

Elle souligne que l’arrondissement pourra jouer un rôle de facilitateur dans ce dossier, notamment en faisant preuve de souplesse au niveau du zonage.

« Le potentiel, il est immense », a quant à elle fait valoir Emilie Thuillier au sujet du terrain municipal situé au cœur du District Central.

La mairesse sortante, rappelle que l’ancienne administration Coderre avait prévu en faire une cour de voirie municipale à ciel ouvert. Or, ce site ne devrait pas, selon elle, être « gaspillé » pour un tel usage.

C’est pourquoi Projet Montréal a permis et encouragé des occupations transitoires dans les dernières années, et entend lancer un appel à projets innovants en 2022.

« Le champ des possibles, il est ouvert! », s’est enthousiasmée la candidate de Projet Montréal qui promet d’inclure un espace vert dans un éventuel projet de développement sur le site Louvain Ouest.

Un débat à armes inégales?

« L’élection municipale, c’en est une  à part entière », a fait valoir Emilie Thuillier en soulignant, dans sa conclusion, que le développement du district central représente « une opportunité pour l’arrondissement, mais pour toute la Ville ».

Étant donné qu’elle siège au conseil d’administration de la SDC, elle partait avec une longueur d’avance dans ce débat. Avec plus de 12 ans d’expérience comme élue, dont quatre ans à la mairie, la candidate de Projet Montréal semblait en parfaite maîtrise de ses moyens.

Chantal Huot a d’ailleurs reconnu d’entrée de jeu ne pas avoir une « connaissance aussi pointue » que la mairesse sortante des dossiers concernant le développement du secteur. Elle a dit vouloir s’appuyer sur l’expérience du conseiller du district, Hadrien Parizeau, qui cherche à se faire réélire sous la bannière d’Ensemble Montréal.

« Quand on est une nouvelle candidate, ce n’est pas tellement facile de répondre à certaines de vos questions très pointues », a indiqué la candidate d’Ensemble Montréal qui dit néanmoins être prête à prendre rapidement en main ses dossiers.

Également néophyte en politique, Kassandre Chéry Théodat s’est pour sa part essentiellement engagée à garder l’esprit ouvert et à travailler en collaboration avec tous les acteurs du milieu.

Fidèle à sa stratégie de campagne, elle a surtout cherché à se positionner comme une troisième voie entre Projet Montréal et Ensemble Montréal et comme porte-voix de la population locale.

« Mouvement Montréal est un parti qui s’engage à se rapprocher des gens. On est très sensibles aux besoins de nos résidants et résidantes dans le quartier », a expliqué la candidate.

La SDC a produit un document avec les réponses écrites détaillées des trois candidates sur les principaux enjeux de développement du secteur.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Circulation : pas d’arrêt pour la politique partisane (Texte 2 de 2)

Lors du conseil du 5 juillet, le conseiller du district Saint-Sulpice, Hadrien…
Les trois candidates à la mairie d'Ahuntsic-Cartierville, Chantal Huot (à gauche), Émilie Thuillier (au centre) et Kassandre Chéry Théodat (à droite). (photomontage JDV)

[Vidéo 6] Quel rôle pour la mairesse d’arrondissement?

Le JDV a réalisé une série d’entrevues avec les trois candidates à…

Appel au respect sur la scène municipale

Le conseil municipal de Montréal a adopté à sa séance du lundi…

COMMUNIQUÉ: Mouvement Montréal annonce sa candidate à la mairie pour Ahuntsic-Cartierville

Montréal, Québec — Le jeudi 19 août, Mouvement Montréal a annoncé sa…