(Carte : DGEQ)

Pression sur les écoles, prise en charge des personnes âgées, demande en logements abordables et intégration des immigrants : ce sont essentiellement ces enjeux sur lesquels seront interpellés les candidats aux élections provinciales en octobre dans la circonscription de Maurice-Richard. On pourrait y ajouter les questions patrimoniales.

S’il est un dossier qui restera sur le bureau du député ou de la députée provinciale qui représentera les électeurs d’Ahuntsic, Maurice-Richard, c’est certainement celui de l’école secondaire Sophie-Barat.

Une des ailes de la vieille école, bâtie sur le site du Pensionnat du Sacré-Cœur en 1858 et reconstruite en 1930, menace de s’effondrer. Un budget de près de 170 M$ a été alloué pour la rénovation de l’ancien bâtiment. Les travaux prendront de 6 à 10 ans.

Ruines de l'externat de l'école Sophie-Barat
(Photo : Philippe Rachiele, JDV)

Entre-temps, 500 élèves ont été relocalisés à l’école St. Dorothy à Saint-Michel. Par ailleurs, 27 classes temporaires devraient voir le jour sur le terrain de l’école secondaire Marie-Anne, à Ahuntsic. Elles pourraient accueillir dès 2023 quelque 464 élèves en provenance d’établissements en chantier et on pense forcément à Sophie-Barat.

On le sait, des efforts ont été faits au fil des dernières années pour augmenter les capacités d’accueil des écoles primaires, mais il est estimé que d’ici 2023, il manquerait 680 places dans les écoles secondaires pour tout Ahuntsic-Cartierville. C’est une hausse de 20 % par rapport au nombre actuel de 3400 élèves.

Les aînés et le logement

Si on trouve beaucoup d’enfants dans la circonscription (plus de 15 % sont âgés de 14 ans et moins), on rencontre aussi de nombreuses personnes âgées. Les gens de 60 ans et plus représentent 25 % des 68 000 résidants de Maurice-Richard.

Les besoins en santé, en hébergement, mais aussi en transports ou en loisirs sont importants et tous les besoins ne sont pas comblés.

Les aînés sont aussi souvent des gens qui vivent seuls et qui ont besoin d’appuis en dehors des cercles familiaux.

Peu de changements

Anciennement Crémazie, la circonscription de Maurice-Richard a pris le nom du « Rocket » en 2018. Un changement de nom qui n’a transformé ni les délimitations ni les enjeux. La circonscription est bordée au nord par la rivière des Prairies, elle s’étend sur le quartier Ahuntsic et une partie de Montréal-Nord. Elle est délimitée par le boulevard Saint-Laurent à l’ouest, l’autoroute métropolitaine au sud puis l’avenue Papineau, la voie du CN, le boulevard Henri-Bourassa et le boulevard Pie-IX, à l’est.

Maurice-Richard est aussi une circonscription de locataires. Ils sont plus de 18 000 sur près de 33 000 ménages à consacrer plus de 30 % de leurs revenus pour se loger. Au milieu d’eux, plus de 37 % vivent avec un revenu de 20 000 $ ou moins. Quand on sait aussi que 30 % de la population est d’origine immigrante, le tableau se complète assez clairement.

Selon le Comité logement d’Ahuntsic-Cartierville (CLAC), près de 1800 ménages sont en attente d’un logement en HLM à Ahuntsic-Cartierville.

Il y a une nécessaire lutte à la pauvreté et à la précarité. Celle-ci, faut-il le rappeler, est portée essentiellement par les organismes communautaires.

À ce propos, le ou la futur.e député.e sera forcément interpellé.e sur le sort du centre communautaire qui regroupe l’essentiel des ressources offertes aux plus démunis.

Histoire

La circonscription englobe le secteur historique du Sault-au-Récollet. C’est là où se trouve l’église de la Visitation, la plus ancienne de Montréal.

Les questions patrimoniales sont souvent débattues. La députée sortante, Marie Montpetit, qui fut lors de son premier mandat ministre de la Culture sous le gouvernement Couillard, avait pu octroyer le statut patrimonial du gouvernement du Québec au site d’emplacement du Fort-Lorette, le terrain à l’ouest de l’église de la Visitation. Elle avait désigné aussi le cœur historique du Sault-au-Récollet comme lieu historique national.

Une des dernières actions demandées par les défenseurs du patrimoine historique était de faire classer l’ancienne cloche de l’église de la Visitation qui date de 1732. Elle fait partie actuellement d’une collection privée à Rivière-du-Loup et pourrait quitter le Québec à n’importe quel moment.

Une lutte très serrée 

Depuis le début de la campagne, la course entre Audrey Murray, de la Coalition Avenir Québec (CAQ), et Haroun Bouazzi, de Québec Solidaire (QS), s’annonce particulièrement serrée dans Maurice-Richard. 

Alors que M. Bouazzi semble avoir été le favori à un certain moment, c’est Mme Murray qui se trouve aujourd’hui en tête des projections. En effet, en date du 26 septembre, l’avocate recevait 31 % des voix projetées, alors que le vice-président à la Banque de développement du Canada, lui, en récoltait 30 %. 

Dans les deux cas, la marge d’erreur était de 7 %.



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles
Jumelage interculturel

Événements en mai à ne pas rater à Ahuntsic-Cartierville

Les événements de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville vous attendent. Les résidents et les résidentes…

Le coin communautaire – Semaine du 27 novembre 2023

Exposition l’Art de vivre ensemble: « Retour imaginé » L’exposition annuelle de…

Photoreportage: le Spot ouvre ses portes à Ahuntsic

Le salon de barbier Le Spot a ouvert ses portes dans Ahuntsic…

Découvrez le top 10 des articles les plus lus en 2023

Nous y sommes! L’année 2023 touche à sa fin. Alors qu’une nouvelle…