Moqueur vocalisan(Photo : Jean Poitras, JDV)
Moqueur chat – photo: J. Poitras

(Grey Catbird)  (Dumetelia carolinensis)

Comme les autres mimidés, le Moqueur chat possède un riche et varié répertoire de chants et de cris qui parfois imitent ceux de certains autres oiseaux.  Son cri caractéristique, qui lui a valu son nom tant en français qu’en anglais, est un « Miaou » nasillard. Au printemps il peut chanter pendant de longues périodes sans interruption enfilant ses variations vocales les unes à la suite des autres.

Son plumage est d’un gris uniforme sauf la calotte noire sur la tête et le bas ventre rouge marron. Et comme les autres membres de la famille, il a un bec effilé et une longue queue. Il hoche parfois de la queue lorsqu’il est perché.

Le nid est fabriqué à partir des ressources locales ce qui résulte en une grande variété de matériaux utilisés; herbages, brindilles, feuilles, écorces et parfois même bouts de plastique ou de papier. L’intérieur fait d’herbages est plus soigné que l’extérieur qui est assez grossier.

Dans la plaine…

Il est généralement situé à faible hauteur du sol dans un fourré ou un buisson touffu. Il semble affectionner les bandes arbustives bordant les champs, les clairières ou les cours d’eau. Les grands parcs boisés et les terres agricoles bordées d’arbres et d’arbustes ont favorisé son expansion dans la plaine du St-Laurent.

On veille au grain

Moqueur vocalisant – photo: J. Poitras

La femelle assure la couvaison tandis que le mâle s’occupe de l’alimentation et de la défense du site nidicole qui n’est jamais laissé sans surveillance.

Son aire de nidification s’étend du sud de la Colombie Britannique jusqu’aux Maritimes, et au centre et à l’est des USA. Il est absent de l’ouest et du sud-ouest des États-Unis.

Nos grands parcs-nature sont de bons endroits pour l’observer.

L’hiver, il migre vers la côte sud-est des États-Unis, le golfe du Mexique et les Caraïbes.

Il s’alimente surtout d’insectes et de chenilles au début de la saison, mais devient frugivore vers la mi-été lorsque les petits fruits sont alors disponibles.

 

 



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Loger à bonne enseigne, en pleine crise du logement

Cet éditorial est paru dans la version imprimée du Journal des voisins,…
Tournées agricultures montréalaises

À la découverte de la diversité des agricultures montréalaises

Les tournées des agricultures montréalaises sont des occasions rares pour se familiariser…

L’été culturel dans Ahuntsic-Cartierville!

Cet article est paru dans la version imprimée du Journal des voisins, le Mag…

Photoreportage: le Spot ouvre ses portes à Ahuntsic

Le salon de barbier Le Spot a ouvert ses portes dans Ahuntsic…