patinoire bbb
Fête d’hiver au parc de Mésy (Photo: jdv archives)

La patinoire Bleu Blanc Bouge de Cartierville, un don de la Fondation des Canadiens pour l’enfance, pourra accueillir ses premiers patineurs vers la mi-décembre. Tel que mentionné par journaldes voisins.com, l’arrondissement doit malgré tout assumer d’importants coûts, dont le montant total n’est toujours pas évalué.

La patinoire de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville sera située dans le parc de Mésy, dans le district de Bordeaux-Cartierville. Comme les autres patinoires Bleu Blanc Bouge, elle sera réfrigérée, ce qui signifie que normalement, elle devrait être ouverte sur une plus longue période de l’année qu’une patinoire extérieure traditionnelle.

Si la température est favorable, la patinoire devrait être ouverte 16 semaines par année, selon Marlène Ouellet, chargée de communication à l’arrondissement.

«Les conditions climatiques et le niveau d’ensoleillement au printemps auront une influence sur la durée de la saison, explique-t-elle. Le système de réfrigération permettra de récupérer la glace rapidement contrairement à une patinoire extérieure traditionnelle.»

Loin d’être terminée

(Photo: courtoisie Fondation des Canadiens pour l’enfance)

Bien que l’ouverture aura lieu dans moins d’un mois, toutes les phases du projet sont loin d’être complétées.

Présentement, la Fondation des Canadiens pour l’enfance finalise l’installation du système de réfrigération.

Du côté de l’arrondissement, on se concentre sur les derniers préparatifs pour l’installation d’un vestiaire temporaire, d’un système de prêt d’équipements et de réservation avec le YMCA de Cartierville, partenaire du projet.

«À compter du printemps 2018, nous allons entreprendre la phase 2 du projet avec la construction des bâtiments accessoires», affirme Marlene Ouellet.

Il s’agit d’un vestiaire permanent et d’un garage pour la surfaceuse. 

Des coûts importants

Tel que mentionné par journaldesvoisins.com, l’arrondissement a dû débourser 1,3 million de dollars pour la décontamination du sol du parc. Encore à ce jour, le coût total du projet n’est pas déterminé.

Par contre, on évalue présentement les coûts de fonctionnement annuels de la patinoire à 250 000 dollars. Notons que dans les autres villes où le programme a pris place, la patinoire réfrigérée coûte en moyenne 150 000 dollars annuellement en coûts d’exploitation.

Ouverture à l’année ?

Sans donner plus de détails, l’arrondissement affirme travailler à la planification de la programmation hors glace en vue de l’année 2019. Il est effectivement prévu que les patinoires Bleu Blanc Bouge soient ouvertes à l’année et qu’elles soient transformées l’été pour permettre la pratique d’autres activités sportives.

L’objectif premier du programme Bleu Blanc Bouge est de faire bouger les enfants issus de milieux défavorisés et de les encourager à développer de saines habitudes de vie.

Un horaire sera établi avec les écoles concernées pour des sessions de patinage, affirme Marlene Ouellet. Il sera quand même possible d’y accéder pour du patinage libre dans des cases horaires prévues à cet effet. L’accès sera gratuit pour tous.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Pas de bris de services dans les piscines d’Ahuntsic-Cartierville

Les résidants d’Ahuntsic-Cartierville qui souhaitent se rafraîchir dans les piscines extérieures de…

Incidents de violence armée : « Il faut faire attention pour ne pas stigmatiser les jeunes »

Plusieurs incidents distincts de coups de feu sont venus troubler la quiétude…

COVID-19 : la tempête se déchaine

La sixième vague de contaminations de COVID-19 frappe fort au Québec. Cela…

Le coin des commerçants – Semaine du 11 février 2022

Le déconfinement se poursuit… Restos, spas et gyms Dans les restaurants, 10…