La station hivernale située au coin des rues Fleury et Chambord a été fortement critiquée en raison de son coût. (Photo : Éloi Fournier, JDV)

En décembre dernier, Journaldesvoisins.com annonçait l’installation de deux stations hivernales sur la rue Fleury. Leur but? Dynamiser les artères commerciales, favoriser leur fréquentation et encourager le commerce local durant les mois froids de l’année. Cependant, plusieurs citoyens se sont prononcés contre le projet. 

Sur les médias sociaux, Charles Farrell était très déçu, en décembre dernier, que la station au coin des rues Fleury et Chambord ait coûté 35 000 $.

« 35 000 $ pour des bancs en bois, des lanières de plastique qui ne protègent pas des intempéries et des lumières, c’est très cher payé », soutenait-il.

La mairesse de l’arrondissement, Émilie Thuillier, a confirmé au JDV que la station hivernale sur Fleury Est a coûté 35 000 $, ce qui est environ deux fois plus que la station hivernale sur Fleury Ouest, au parc Tolhurst (18 000 $). D’après Mme Thuillier, le design unique de ces endroits explique la somme d’argent déboursée par la Ville de Montréal.

« C’est vrai que le coût des matériaux n’est pas énorme. C’était un de nos objectifs d’utiliser des matériaux qui ne coûtaient pas trop cher ou qui étaient recyclés. Par contre, ça se paie, le design! La commande de la Ville de Montréal était de faire quelque chose d’unique pour chacune des stations, et il a donc fallu que les entreprises se creusent la tête. Il y a aussi les coûts d’entretien et de déneigement qui doivent être pris en compte. »

Or, plusieurs lecteurs du JDV ont reproché aux firmes HUMÀ Design + Architecture, les concepteurs, qui ont travaillé sur la station sur Fleury Est, la banalité du concept.

« Qui aurait envie de s’arrêter là? Trois caisses de bois et des banderoles en plastique de couleurs. Tu parles d’un design! » nous a écrit Philippe Dujardin.

Sont-elles fréquentées adéquatement? 

Évidemment, en temps de pandémie, comme il est nécessaire de garder la distanciation avec les autres citoyens, les gens sont moins enclins à se réunir, même à l’extérieur. Tout de même, sur Fleury Ouest, plusieurs familles s’amusent sur les toboggans géants conçus par Le Comité. Sur Fleury Est, Mme Thuillier mentionne que les gens apprécient aussi la station.

« C’est sûr que quand il fait -20 degrés, il n’y a personne. De plus, comme les commerces non-essentiels sont fermés, ce n’est pas évident non plus… Il n’y a pas nécessairement foule, mais ceux qui fréquentent les stations hivernales les apprécient beaucoup. »

La station hivernale du parc Tolhurst, intitulée Jour de neige. (Photo: Éloi Fournier – JDV)

Malheureusement pour ceux qui attendent le printemps pour passer du temps dans ces haltes, celles-ci seront démantelées le 31 mars. Par contre, il est possible que la station hivernale dans le parc Tolhurst soit préservée pour une plus longue période de temps.

Mme Thuillier n’a pas voulu confirmer la continuation ou non du projet pour les prochaines années.



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
8 Commentaires
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Sylvie S.
Sylvie S.
3 Années

Bonjour,
Je pensais qu’en mars malgré la pandémie, il y aurait eu un kiosque style cabane à sucre. Ça fait plus cabane à sucre qu’hivernal.
Je vous souhaite une belle journée.

Quartier Fleury Ouest
Quartier Fleury Ouest
3 Années
Répondre à  Sylvie S.

Bonjour Sylvie, il y aura bien un événement célébrant la fête de l’érable en mars. Il sera adapté aux consignes reliées à la pandémie. Suivez-nous sur les médias sociaux ou sur le web (quartierflo.com) pour ne rien manquer.

A. D.
A. D.
3 Années

Je commence à me poser des questions sur les choix de l’arrondissement en termes de services aux citoyens, surtout ceux du secteur Cartierville. Par exemple, cet investissement de $35,000 pour installer une “station hivernale” sur la rue Fleury…
Pendant ce temps, les résidents de Cartierville ont perdu une patinoire avec bandes au Parc Louisbourg, sous prétexte qu’il y a une patinoire bleu-blanc-rouge au Parc de Mésy. Je voudrais rappeler à nos élus que c’est maintenant la seule patinoire avec bandes à l’ouest de l’Acadie!!! Mais n’y patine pas qui veut quand ça lui tente, il faut réserver, il y a des plages horaires bien précises pour les différents groupes d’âge, etc.

Seb
Seb
3 Années

Je dois avouer que je croyais que les banderoles jaunes signifiaient qu’il ne fallait pas approcher de ladite zone. La firme de design en a échappé une ! Le symbole du la banderole de type “scène de crime” est clairement implanté dans les repères cognitifs des gens. Ça veut dire : “Va pas là”.

Charles Farrell
Charles Farrell
3 Années

Justement la station sur Fleury Ouest a coûté un peu plus que la moitié que celle sur Fleury Ouest et au moins il y a des toboggans géants où on peut prendre des photos en famille, etc.

Je penses que malheureusement ici c’est pas le design qu’on à payé mais le graissage de pattes de certaines personnes.

Est-ce que Mme Thuillier est prête à fournir une facture détaillée à l’arrondissement pour nous justifier que “ ça se paie, le design”…?

Suzanne Boisvert
Suzanne Boisvert
3 Années

Incroyable comment l’arrondissement gère mal l’argent des contribuables, surtout en ce qui concerne la station hivernale Fleury Est. Je suis sidérée!

Benoit
Benoit
3 Années

Hate aux prochaines elections

Sylvie Beauvais
Sylvie Beauvais
3 Années

Quand j’ai vu la station rue Chambord, je croyais que c’était un chantier en construction. 35 000 $ pour quelques planches de bois, des banderoles de plastique dans le vent et la neige…Ça fait amateur! J’ai déjà vu des cabanes construites pour les enfants beaucoup plus intéressantes. En passant, les structures sur l’histoire du quartier ne m’a pas emballé, surtout pour le coût et l’espace utilisé.

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Aménager une ruelle verte à Ahuntsic-Cartierville

Les ruelles vertes ont le vent en poupe chez les citoyens qui…
Henri-Bourassa

Dossier Henri-Bourassa – Mobilité, changer la perception du déplacement en ville

Pour Pauline Wolff, urbaniste et chargée de cours à l’Université de Montréal,…
Ligne verte Millen. Jacques Lebleu et Angélique

Ligne verte Millen, le pari du budget participatif

La Ligne verte Millen serait une sorte de parc linéaire sur la…
Visite guidée au parc-nature du Bois-de-Sarguay

Le parc-nature du Bois-de-Saraguay sera agrandi

Le parc-nature du Bois-de-Saraguay, à Cartierville, sera agrandi de 3,5 hectares par…