École transitoire Marie-Anne
L’école transitoire Marie-Anne accueillera les élèves de Sophie-Barat puis d’autres élèves. (Photo: courtoisie CSSDM)

Il se construira un peu plus de 1600 logements, donc pour autant de ménages qui vont s’installer dans les prochaines années dans deux projets immobiliers, Crown et Anima, dans le secteur Chabanel du District Central. Est-ce que cela représente plus de pression sur les écoles du quartier?

Le Centre de services scolaire de Montréal (CSSDM) prévoit que le bâtiment en construction sur le terrain de l’école Marie-Anne, au coin de la rue Sauvé Est et du boulevard Saint-Laurent, serait prêt à accueillir ces cohortes de nouveaux élèves.

«Cette école servira d’abord de transition pour les élèves de Sophie-Barat, pendant les travaux [à l’école Sophie-Barat]. Puis, elle répondra aux besoins de capacité d’accueil au primaire», assure Alain Perron, responsable des communications du CSSDM.

Anima
Aspect monumental du projet immobilier Anima à l’angle des rues Meilleur et Chabanel. (Photo: extrait du dossier présenté au CCU par SBI Development)

Il faut dire que le CSSDM est informé régulièrement des nouveaux projets de logements afin de pouvoir faire sa propre planification. Toutefois, cette information doit être complétée par les demandes chiffrées proprement dites.

«Ce n’est pas simple, dans le sens où on a un nombre de logements, mais on ne sait pas combien il va y avoir d’enfants et quels seront leurs âges», relève Emilie Thuillier, mairesse de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville.

Pressions

Quand on parle de constructions d’écoles, l’élue pointe du doigt les contraintes légales pour les municipalités. Ces dernières doivent fournir ou acheter des terrains pour les donner aux centres de services scolaires.

«En ce moment, la loi sur les écoles est extrêmement défavorable pour les municipalités et celles-ci s’en plaignent. Elles demandent au gouvernement de la changer [la loi], parce que les municipalités sont sous-dotées et elles n’ont pas d’argent», explique Mme Thuillier.

Sinon, dans l’arrondissement, le projet de développement de Louvain Est devrait favoriser la construction d’une nouvelle école pas trop éloignée. «Cette nouvelle école permettra de rééquilibrer les secteurs de desserte et de points de service dans le quartier», croit Alain Perron du CSSDM.

Un autre établissement est également prévu dans le cadre du programme particulier d’urbanisme (PPU) Bois-Franc dans l’ouest de l’arrondissement. «La future école sera sur le terrain de la cour de voirie municipale actuelle, rue de Pontgravé», relève Mme Thuillier.

Cependant, la mairesse souligne que les nouveaux projets immobiliers sont probablement les derniers à attirer des cohortes additionnelles de nouveaux élèves dans le quartier, qui auraient un impact important sur la capacité des écoles.

La relocalisation des classes pour des travaux de rénovation et l’arrivée d’enfants dans le cadre de l’immigration internationale sont des enjeux plus importants, sur le plan des nouveaux élèves, que le sont les nouveaux développements immobiliers.



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

De rénovictions déguisées à logements abordables grâce à Interloge

Des immeubles qui auraient pu se retrouver sur le marché locatif ordinaire…

Projet entre la Maison Jean Lapointe et les Sœurs du Bon-Conseil

Jeudi 15 juin en après-midi, nous apprendrons les détails du nouveau projet…

Dossier Urbanisme – Secteur patrimonial : le nouveau mange-t-il l’ancien?

Les constructions récentes en secteur patrimonial ne laissent personne indifférent. Est-ce une…

Ahuntsic-Cartierville, terre de locataires

Ahuntsic-Cartierville est un territoire de locataires: 61 % des gens sont à…