youville association commerciale citoyenne
Lors du lancement de l’Association commerciale et citoyenne Youville, mercredi 8 novembre 2023 à l’Espace des Possibles. (Photo: Loubna Chlaikhy, JDV)

À Ahuntsic, la rue Lajeunesse voit la naissance de l’Association commerciale et citoyenne Youville. L’initiative insolite vise à redynamiser cet axe en misant sur une alliance audacieuse entre citoyens, commerçants et organismes. Le projet a été dévoilé lors d’un 5@7, mercredi 8 novembre 2023.

Manque d’attractivité, désert alimentaire… la rue Lajeunesse souffre d’un désintérêt depuis plusieurs années. Mais ses habitants, ses organismes communautaires et ses commerçants ont décidé de se battre pour changer les choses. Après la création du Comité citoyen Youville, la création de bourses par PME MTL Centre-Ouest pour encourager l’implantation de commerces, la création de l’Association commerciale et citoyenne Youville (ACCY) vient maintenant compléter les initiatives locales pour revitaliser l’artère.

C’est à l’Espace des Possibles que les habitants du quartier Youville (dans le district de Saint-Sulpice) étaient invités, mercredi 6 novembre, à découvrir la vision de l’ACCY et à devenir membre. L’assemblée constitutive de l’association, qui acte sa création légalement, aura quant à elle lieu le 22 novembre à 18 h au même endroit.

Une alliance entre citoyens et places d’affaires

«Avec cette association, on veut favoriser une revitalisation socialement responsable, qui ne conduise pas à une gentrification, et qui réponde aux besoins de la population», explique Daphné Le Templier, coordinatrice de projets au sein de l’organisme Solon et membre de l’ACCY. Pour atteindre leurs ambitions fortes, les lanceurs de cette initiative misent sur une alliance atypique entre citoyens et acteurs économiques ou sociaux de la rue Lajeunesse.

«C’est ce qui nous différencie et c’est ce qui fera notre force pour mener des actions qui soient en corrélation avec les besoins réels. On veut que ça soit l’image de Lajeunesse et que ça la serve, tout en portant des valeurs sociales et environnementales. On s’inscrit dans une démarche de transition car on est convaincu qu’aujourd’hui on ne peut pas faire autrement», assure-t-elle.

Plusieurs dizaines de personnes étaient présentes pour le lancement de l’Association commerciale et citoyenne Youville à l’Espace des Possibles. (Photo: Loubna Chlaikhy, JDV)

Afin de propulser leur désir de faire de Lajeunesse «une destination commerciale vibrante, empreinte de culture et de solidarité», l’ACCY espère attirer de nombreux membres de la communauté. Trois types d’adhésion sont possible: un tarif régulier à 50 $ par an, un tarif solidaire à 25 $ par an assorti de deux heures de bénévolat, et enfin un tarif à 0 $ par an pour six heures de bénévolat.

Une démarche mûrie depuis de longs mois

L’ACCY est le fruit d’un effort collaboratif de longue haleine et d’une réflexion en profondeur portée par des citoyens, des restaurateurs, des acteurs de l’économie sociale, ou encore un avocat. C’est également une démarche qui a été largement soutenue par les élues de l’arrondissement, particulièrement la mairesse Emilie Thuillier et la conseillère de la Ville, Julie Roy, présente au lancement de l’association.

«Tout est parti du Comité citoyen Youville dont un groupe de travail s’est intéressé à la question de la revitalisation de Lajeunesse, se remémore Daphné Le Templier. Nous avons sollicité l’arrondissement, qui a mandaté l’Observatoire de la consommation responsable pour faire une étude de marché. Cette étude a souligné le potentiel de Lajeunesse et a conforté notre vision.»

La vingtaine de personnes mobilisée dans le projet a ensuite poursuivi la réflexion lors de réunions, avant de nommer cinq d’entre elles, chargés de préparer la création de l’association. Ce comité ad hoc a par ailleurs bénéficié de l’accompagnement du commissaire au développement économique de l’arrondissement.

Enfin, l’arrondissement a consenti une subvention de 5000 $ pour la création de l’ACCY. «On va également bénéficier d’un abondement* à hauteur de l’argent que l’on sera parvenu à récolter grâce aux adhésions», souligne Daphné Le Templier.

* subvention égale à la somme récoltée

Pour rassembler les citoyens, l’ACCY va se doter d’un site web, d’une infolettre et de comptes sur les réseaux sociaux. Des événements «mobilisateurs» sont également au programme. Affaire à suivre!



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Un budget de 150 000 $ pour améliorer la vitalité des rues commerciales hors SDC

Trois regroupements ou associations de gens d’affaires d’Ahuntsic-Cartierville bénéficieront de 50 000 $ chacun…

Livraison à domicile: découvrez les épiceries les moins chères à Ahuntsic-Cartierville

Pour économiser du temps, Tomasz, résident d’Ahuntsic-Cartierville, a recours à la livraison…

Le District Central reçoit l’événement Campus Fab City

Le Campus Fab City Montréal se déroule aujourd’hui et demain, les 15…

Louer ou acheter? Le livre de Stéphane Desjardins fait jaser

Rédacteur en chef du Journal des voisins, Stéphane Desjardins est également journaliste…