Des coups de feu se sont fait entendre par le voisinage, le mercredi 5 août vers 23h15, au coin de l’avenue Olivier-Maurault et place de la Colombière. C’est la deuxième fusillade à Ahuntsic-Cartierville dans les sept derniers jours.

Les policières et les policiers arrivés sur place ont découvert une première victime âgée de 19 ans. Le jeune homme a été atteint au bas du corps.

Quelques instants plus tard, la police découvre une seconde victime, âgée uniquement de 15 ans, qui a elle aussi été blessée par balle au bas du corps.

Les deux jeunes hommes ont été transportés d’urgence à l’hôpital.

Leur état est stable et on ne craint plus pour leur vie. Ils étaient conscients au moment de se rendre à l’hôpital.

Toutefois, les deux victimes refusent de collaborer avec la police.

Les lieux ont été sécurisés mercredi soir en soirée afin d’envoyer les techniciens en identité judiciaire et les maîtres-chiens.

Jusqu’à présent, aucun suspect n’a été identifié et aucune arrestation n’a eu lieu.

Une vague de violence dans le quartier

C’est la deuxième fusillade en moins de sept jours dans l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville.

« Il est trop tôt pour dire si les deux fusillades sont liées. Les deux événements sont encore sous enquête », affirme Véronique Comtois, agente relationniste médias pour le SPVM.

La possibilité d’un lien entre ces fusillades n’est toutefois pas écartée.

De plus, l’agente relationniste médias assure au JDV que certaines démarches sont considérées afin d’assurer la sécurité de la population.

Un second agent des médias du SPVM mentionne le « plan de visibilité », qui regroupe plusieurs unités de police de secteurs différents afin d’augmenter pour une période indéterminée le nombre de patrouilleurs en véhicules et à pied dans l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville.

S'abonner
me prévenir de
guest
2 Commentaires
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Lise Denis
Lise Denis
1 Année

Ben la il serait temps qu’il mettre plus de policier et qu’ils passent plus souvent dans les rues du Cartier moi quand je suis arriver dans le cartier que je ne connaissait pas du tout il y avait tres souvent des policier qui passaient dans les rues mais depuis qques années on n’en voit plus quelque fois il en passe un mais tres rare je suis sur Terrasse Fleury ouest depuis qques mois il se passe souvent des choses et ça fait peur

Denis Lapointe
Denis Lapointe
1 Année
Répondre à  Lise Denis

Désolé mais la mairesse de Montréal songe même à couper dans les services policiers car elle a des problèmes budgétaires. Si vous voulez vous exprimer sur le sujet essayez de retrouver le sondage en ligne qui circule actuellement.

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Un peu partout, les catalyseurs disparaissent

Le 11 novembre, le Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL)…

Déneigement : plus d’une voiture sur quatre garée trop près du trottoir!

À l’aube d’une tempête de neige, de nombreux arrondissements de Montréal recommandent…

Covid-19: La pandémie à la prison de Bordeaux – Les oubliés (1 de 3)

Journaldesvoisins.com publie de nouveau cette excellente série de trois articles rédigés par…

Dans les coulisses de la vaccination contre la COVID

Lors d’une récente visite au centre de vaccination du Palais des congrès,…