Le nouveau centre est établi au 9600 Saint-Denis (photo : courtoisie)

La ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Chantal Rouleau, et le PDG du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Nord-de-l’île-de-Montréal, Frédéric Abergel, ont inauguré en début de semaine le nouveau Centre Jean-Jacques-Gauthier (CJJG) situé au 9600, rue St-Denis, au sud du métro Sauvé.

Spécialisé dans le domaine des maladies chroniques, le centre regroupe les expertises et les services en santé respiratoire, en santé cardiovasculaire et en saines habitudes de vie, explique le PDG.

« C’est une synergie multidisciplinaire qui force le respect », souligne la ministre Rouleau.

La ministre Chantal Rouleau et le PDG du CIUSSS, Frédéric Abergel, lors de la conférence de presse du 8 novembre. (photo : capture d’écran tirée de Facebook)

Réalisé en collaboration avec le YMCA de Cartierville et l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal, le Centre d’expertise en promotion de la santé, prévention et gestion des maladies chroniques Jean-Jacques-Gauthier a officiellement ouvert ses portes à l’automne 2020.

Doté d’un budget de près de 5,3 millions de dollars, l’aménagement du centre a été intégré dans le projet de réaffectation des locaux de l’ancien CHSLD Louvain dont le changement de vocation, prévue depuis plus de quatre ans, n’avait pas manqué de soulever des débats.

Les travaux, entamés en 2019, ont permis de donner une nouvelle vocation à l’établissement qui héberge également la Maison des naissances Marie-Paule Lanthier dont les services sont désormais disponibles..

« La mission du CJJG est d’améliorer les habitudes de vie des usagers pour mieux vivre et vieillir en santé. Les patients sortent de là avec des outils pour progresser, en toute autonomie, vers une meilleure qualité de vie », explique Séléna Champagne, conseillère aux relations médias et aux affaires publiques au CIUSSS.

Le nouveau centre, dédié à la promotion de la santé, à la prévention et à la gestion des maladies chroniques, hérite du mandat que portait le centre de réadaptation cardio-respiratoire de l’Hôpital Sacré-Coeur. Affilié au Centre de médecine comportementale de Montréal, l’ancêtre du CJJG a été un laboratoire où ont été menés plusieurs projets de recherche dans divers domaines liés à la santé cardiovasculaire, dont la psychologie, la cardiologie, la pneumologie et le conditionnement physique.

Salle de conditionnement physique dans le CJJG. (photo : courtoisie)

Comme le nouveau centre intégré de traumatologie inauguré récemment à Sacré-Cœur, le CJJG est conçu pour rassembler les activités de recherche, de formation et de soins cliniques en lien avec les maladies chroniques, explique Frédéric Abergel.

« Les maladies chroniques ne sont pas une fatalité », insiste le PDG du CIUSSS qui rappelle que les habitudes de vie sont souvent en cause dans l’émergence de problèmes cardiovasculaires.

Il cite notamment l’alimentation, la sédentarité ou le tabagisme qui sont parmi les principaux facteurs qui contribuent à des problèmes de santé chronique. Ces notamment sur ces enjeux que se concentre le travail qui se fait au CJJG.

Le centre a la capacité d’offrir un suivi individuel à 6000 personnes annuellement. (photo : courtoisie)

« C’est notre souhait de faire en sorte que plus personne ne vienne ici », indique Frédéric Abergel, en soulignant que tant qu’il y aura des maladies chroniques, les personnes qui nécessitent des soins pourront les trouver au CRJJG.

Une quarantaine d’employés et cinq stagiaires pourront assurer le suivi 6000 usagers annuellement dans des disciplines comme la santé respiratoire, la santé cardiovasculaire, la saine gestion du poids, la cessation tabagique et l’enseignement préventif en saine gestion des habitudes de vie.

S'abonner
me prévenir de
guest
5 Commentaires
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Magri-Foughali Fêten
Magri-Foughali Fêten
2 Mois

Bonjour,

Super article, mais encore plus si l’on donnait la reconnaissance aux architectes qui ont permis la réalisation de ce magnifique projet à la place de donner du crédit à la ministre..Il faut faire ses recherches jusqu’au bout. Il serait pertinent de rectifier votre article.

Architectes: FSA architecture
Ingénieurs: GBi

Cordialement,
Fêten Magri-Foughali, architecte

Christiane Dupont
Admin
Christiane Dupont(@christianedupont)
2 Mois

Merci pour vos bons mots. Toutefois, bien que votre commentaire soit intéressant, le but de notre média d’informations générales est de faire connaître le lieu (qui existait déjà) maintenant transformé et ce que peuvent en retirer les résidants du territoire, notamment. Dans une revue consacrée à l’architecture, ou au milieu des affaires, il en irait sans doute tout autrement. Par ailleurs, plutôt que de tirer sur le messager, nous vous suggérons d’informer le CIUSSS-NIM du fait que vous auriez aimé que soit mentionné, dans leur communiqué, la contribution du bureau d’architectes. La rédaction

Magri-Foughali Fêten
Magri-Foughali Fêten
2 Mois
Répondre à  Christiane Dupont

Bonjour Mme. Dupont,
Mon but n’était pas de vous froisser. Merci pour votre réponse toutefois je pense que vous confondez, car au contraire les architectes ont travaillé très fort avec l’équipe clinique et par leur expertise ont pu proposer des aménagements qui répondent aux besoins des futurs usagers et revaloriser l’édifice Louvain ce qui est exactement en lien avec votre mission de faire connaitre les services aux citoyens. Ce n’est pas une histoire de revue d’architecture et d’apparence…
Cordialement,

Christiane Dupont
Admin
Christiane Dupont(@christianedupont)
2 Mois

Bonsoir, Je comprends votre point de vue et il est très raisonnable. Toutefois, je persiste et signe: je vous suggère d’informer le CIUSSS-NIM du fait que vous auriez aimé que soit mentionné, dans leur communiqué, la contribution du bureau d’architectes, dont vous êtes je crois. Et c’est légitime. Compte tenu de notre petite équipe, chaque article rédigé ne peut faire l’objet d’une recherche intensive, outre les renseignements que l’on nous transmet. La rédaction.

Fêten Magri-Foughali
Fêten Magri-Foughali
1 Mois
Répondre à  Christiane Dupont

Bonjour,

Je n’avais pas vu votre réponse. Merci, je comprends mieux!

Cordialement,

Vous pourriez aussi aimer ces articles

En direct de La Ferme de Rue – Prendre soin de vos plants

La Ferme de Rue est là pour vous aider à protéger vos…

Dernier hommage aux travailleuses de la DPJ décédées récemment

C’est simultanément aux CLSC du Centre-Sud et Ahuntsic que de nombreuses personnes…

Masques souillés : aux poubelles!

Journaldesvoisins.com annonçait récemment qu’il n’y aurait pas de projet de recyclage des…

Un premier cas de variant détecté dans une école d’Ahuntsic-Cartierville

L’école Saint-Isaac-Jogues s’est ajoutée lundi à la liste des écoles avec un…