Dans le cadre de son Plan d’action métropolitain de mise en valeur du territoire et des activités agricoles (PAMAA), la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) a récemment alloué un financement de 70 000$, auquel s’ajoute une somme de 10 000$ de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville, pour mener une étude sur les possibilités de l’agriculture urbaine dans le District central.

Jean-François Soulières, commissaire au développement économique à la direction du développement du territoire de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, indique que depuis un certain moment, il y a une sensibilité à l’agriculture dans l’arrondissement. Il mentionne notamment l’arrivée de la Centrale agricole qui regroupe plusieurs producteurs et entreprises agricoles, récemment installée au 1401, rue Legendre Ouest.

Idéal pour le District central

Le commissaire au développement économique est conscient qu’il y a beaucoup d’espaces disponibles dans le District central et qu’il est important de les combler. Les entreprises d’agriculture urbaine pourraient occuper ces espaces. Ce pourrait être un des créneaux qui ferait en sorte que le District central, en recherche d’identité, pourrait se démarquer. L’agriculture urbaine s’intégrerait bien dans le caractère de renouveau que l’on souhaite conférer au secteur.

But de l’étude

Le soutien financier de la CMM permettra de mieux documenter les besoins des agriculteurs urbains, de mieux cerner l’offre du District central en termes de développement, de mettre sur pied une porte d’entrée pour les agriculteurs urbains qui souhaitent se développer, montrer des exemples de projets qui pourraient s’implanter, e créer une identité favorable au développement de l’agriculture urbaine sur le territoire.

Jean-Philippe Vermette, agriculteur urbain, directeur du LAB-urbain, UQAM (Photo: courtoisie).

De l’avis de Jean-Philippe Vermette, responsable du projet de laboratoire d’agriculture urbaine à l’UQAM, le financement offert est un « bon montant pour mener l’étude et mettre en place la stratégie ».

M. Vermette énumère quelques attentes liées à cette étude : offrir un toit propice au développement de l’agriculture urbaine dans le district, établir une banque des locaux, disposer d’une meilleure compréhension des besoins des agriculteurs urbains et de l’offre du District central pour répondre à ces besoins, sensibiliser les propriétaires de terrains et d’immeubles aux avantages d’intégrer l’agriculture urbaine sur leur toit ou dans leur bâtiment, inspirer d’autres territoires adjacents, comme le marché central, à faire de même.

L’étude a jusqu’en février 2021 pour mettre en place sa vitrine, son identité et être remise à l’arrondissement et à la CMM.

Jean-Philippe Vermette dit espérer que des résultats puissent apparaître peu de temps après.



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles
brigadier scolaire, abord des écoles

Des rappels pour la sécurité aux abords des écoles

Quelques jours après la rentrée scolaire, la Ville de Montréal annonce des…
arbres

Des arbres à couper près de l’école Sophie-Barat

Des citoyens se sont inquiétés de trouver des arbres marqués au parc…

Un suspect de vols de colis Amazon et… de vélos arrêté à Ahuntsic

Un homme a été arrêté le 22 novembre pour vols de colis…

Le Centre culturel et communautaire de Cartierville ouvre sa cuisine

Le Centre culturel et communautaire de Cartierville, aussi appelé 4C, inaugurait officiellement…