Intersection des rues Prieur et Hogue quelques minutes après la collision entre un enfant de quatre ans à vélo et un automobiliste (Photo : Courtoisie – Josée Bellemare)

Une collision entre un enfant de quatre ans qui roulait à vélo avec son père et une voiture conduite par un automobiliste qui a poursuivi sa route après l’impact a semé l’émoi, non seulement, dans le quartier Ahuntsic Ouest, mais dans tout l’arrondissement le 16 juin au matin.

Une témoin a mentionné à Journaldesvoisins.com qu’elle était à quelques pas de l’intersection Hogue/Prieur lorsqu’elle a entendu un grand « bang » causé par une collision, ainsi que des hurlements et des pleurs.

Arrivée à l’intersection, elle constate que la collision avais eu lieu entre un enfant de 4 ans à vélo et un automobiliste. Le conducteur qui arrivait du côté nord de la rue Hogue avait un arrêt obligatoire à faire et aurait traversé la rue Prieur pour arriver en collision avec l’enfant qui traversait la piste cyclable Prieur du côté sud, vers l’ouest.

Selon les informations de plusieurs témoins, l’enfant précédait son père qui était également à vélo avec un deuxième enfant de deux ans pour se rendre à la garderie. L’enfant serait sauf, n’ayant eu que quelques égratignures, et n’aurait pas été transporté en ambulance à l’hôpital.

Lorsque le soleil est présent le matin, les cyclistes (comme celui sur la photo) dans la zone ombragée de la piste cyclable Prieur sont peu visibles pour les automobilistes. En rouge, la zone d’impact de la collision tel que rapporté par des témoins (Photo : jdv – Philippe Rachiele)

Délit de fuite

Des employés de la ville de deux équipes différentes (une roulant sur Prieur et l’autre qui aurait été immédiatement en arrière de l’automobiliste fautif sur Hogue) auraient prêté assistance à la famille en détresse.

Après la collision, selon une témoin, le conducteur qui avait été sommé par un des employés de la Ville de rester sur place aurait néanmoins décidé de quitter les lieux à bord de son véhicule.  Il aurait roulé sur la piste cyclable en direction ouest pour ensuite tourner à gauche sur la rue Place Fleury.

Un des employés aurait noté une partie de la plaque d’immatriculation du véhicule fautif alors qu’il s’enfuyait et selon une témoin, la police aurait retracé le conducteur.

L’agent Julien Lévesque du service des communications du SPVM, a confirmé qu’il y avait eu appel au 911 quelques minutes avant 8h concernant la collision.  Il confirme également que l’enfant n’a eu que « quelques égratignures » malgré l’impact. L’agent Lévesque ainsi que le commandant Alexandre Lelièvre du poste de quartier 27 (Ahuntsic) ont mentionné que les policiers ont rencontré les témoins. Toutefois, au moment de mettre sous presse d’autres détails ne peuvent être dévoilés pour ne pas nuire à l’enquête.

Depuis la collision, le père et les enfants n’auraient pas été revus sur la piste cyclable Prieur selon un témoin qui les voyait passer à tous les matins en direction de la garderie située plus à l’ouest.

Circulation de transit: ce qui est déjà fait

À la suite de cette collision, Nathalie Goulet, conseillère de ville du district Ahuntsic est venue rencontrer les citoyens de la rue Hogue (et de la rue Meilleur, qui a une problématique semblable), samedi 19 juin.

Emplacement des rues Hogue et Meilleur (Carte : Google maps – ajouts : JDV – Philippe Rachiele)

Une quarantaine de citoyens étaient présents pour la rencontre. Ils tenaient à faire des suggestions afin d’améliorer la situation de ces deux rues résidentielles. En effet, les rues Hogue et Meilleur semblent être utilisées comme raccourcis par des automobilistes en transit entre les boulevards Henri-Bourassa, le District-Central/Chabanel, et l’autoroute métropolitaine.

Rencontre de Nathalie Goulet avec les citoyens de la rue Hogue pour discuter de l’aménagement de la rue à la suite de la collision du 18 juin entre un jeune de quatre ans à vélo et un automobiliste. (Photo : jdv – Philippe Rachiele)

La conseillère Goulet a souligné le travail effectué au cours des dernières années pour améliorer la sécurité dans le quartier en apaisant la circulation.

Mme Goulet a mentionné: interdiction de tourner sur certaines rues (Hogue, Meilleur et autres) à certaines heures; baisse de limite de vitesse à 30 km/h; rue Prieur à sens unique et installation d’une piste cyclable protégée; ajout de saillies de trottoirs; sécurisation autour des écoles (dont St-André-Àpôtre et annexe sur Tolhurst); conversion de deux voies de circulation à une seule voie pour les voitures sur Hogue; installation de poteaux de métal sur Hogue à l’intersection de Prieur pour faire prendre conscience aux conducteurs de ne pas tourner à gauche.

Mme Goulet a souligné qu’il y a beaucoup de citoyens qui se mobilisent partout dans l’arrondissement pour que la circulation de transit soit limitée, que des mesures sont implantées et qu’il faut réaliser « qu’une seule mesure ne peut pas tout régler ».

Circulation de transit: voeux des citoyens

Par la suite, les citoyens des rues Hogue et Meilleur ont fait part à leur tour de nombreuses suggestions pour réduire la circulation de transit.

Parmi ces suggestions prises en note par les membres de l’équipe de Mme Goulet, deux semblaient plus difficiles à être effectuées. Il semble, en effet, que la pose de dos d’ânes ainsi que le changement du sens de ce tronçon de la rue soient difficilement réalisables, compte tenu du trajet de l’autobus 180 qui circule sur ces deux rues.

Un citoyen a objecté que si le trajet de l’autobus 180 avait été modifié pendant plusieurs mois l’été dernier pour accommoder le fait que la rue Fleury Ouest devienne piétonne pour quelque temps, il serait possible de rendre ce changement permanent. Madame Goulet a souligné que l’arrondissement est en pourparlers avec la STM, mais que tous les citoyens devraient profiter du sondage en ligne de la STM pour faire part de leur doléances.

Toutefois, journaldesvoisins.com a pu constater que cette consultation (secteur Saint-Laurent et Ahuntsic-Cartierville, refonte du réseau bus) est terminée. Cependant, les résidants peuvent toujours faire partie des consultations « Ma voix, ma STM » qui donne la parole aux usagers de la STM à l’année, sous une autre forme.

 

Pancarte utilisé par les citoyens de la rue Hogue pour tenter de ralentir la circulation sur leur rue (Photo : jdv – Philippe Rachiele)

Quelques autres suggestions ont été émises par les citoyens: ajouter des afficheurs permanents de vitesse; sécuriser la piste cyclable sur Hogue (utilisée par certains automobilistes pour des dépassements); informer les applications « Google et Waze » de ne pas suggérer la rue pour transiter; suggérer à la police de ne pas attendre 20km/h au dessus de la vitesse permise pour donner des contraventions; ajouter un panneau d’interdiction de tourner à gauche à l’intersection Hogue/Prieur; interdiction de tourner sur Hogue de 15h à 18h.

La conseillère Goulet a souligné qu’à court terme, des bollards seront installés sur Hogue et la piste cyclable serait rallongée entre Prieur et Fleury pour rétrécir à une voie la circulation automobile et ainsi aider à ralentir la circulation.

Réactions 

À l’occasion de la rencontre, Journaldesvoisins.com a pu constater qu’il y avait souvent de nombreuses voitures en ligne au panneau d’arrêt de la rue Hogue, à l’intersection de Prieur, indiquant un volume de circulation assez élevé pour une rue résidentielle.

En sillonnant le quartier, par ailleurs, Journaldesvoisins.com a aussi noté de visu, durant les journées précédentes, une opération policière sur Hogue ainsi qu’un radar temporaire installé sur la rue Meilleur.  Le radar indiquait que la majorité des conducteurs roulaient à plus de 45 km/h alors que la limite de vitesse permise est de 30 km/h.  Le JDV avait également noté que certains citoyens de la rue Hogue avaient également installé des affiches «maison » soulignant la vitesse permise à 30 km/h ainsi que des cônes oranges, le tout dans le but de ralentir la circulation.

Frédéric Bataille, porte-parole du groupe Ahuncycle qui appuie les transports actifs à pied et à vélo dans l’arrondissement, croit qu’il faut faire plus que mettre de la peinture sur le sol pour diminuer les problèmes liés à la circulation automobile.

« Il ne suffit pas de peindre le sol ou changer des panneaux à     30 km/h pour que les automobilistes les respectent. Il faut diminuer l’espace disponible et empêcher les longues lignes droites.»

Pour ce faire, le porte-parole d’Ahuncycle appuie la suggestion d’un citoyen à la rencontre : il faut rendre le transit difficile.

« Il faut la présence de pistes cyclables, de saillies, de sens de tronçons de rue différents d’un segment à l’autre, et bien sûr, diminuer le transit à la source : aux ponts. »

Pour sa part, Josée Bellemare, la citoyenne qui avait été l’instigatrice de la réunion avec la conseillère du district Ahuntsic, estime au final qu’une rencontre avec seulement deux ou trois voisins aurais été préférable et plus productive.

Alors que les dessins de vélo sur la piste cyclable Prieur sont encore visible après l’hiver, ceux aux intersections (sur lesquelles les voitures roulent) sont plutôt effacés, comme ici sur la rue Hogue à l’emplacement de la collision avec un enfant de quatre an à vélo (Photo : jdv – Philippe Rachiele)

S'abonner
me prévenir de
guest
1 Commentaire
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Brendan O'Neill
Brendan O'Neill
1 Mois

Est-ce vrai que la STM ne permettre pas de dos d’âne sur ces circuits? J’ai vu des articles où la STM dit ne pas avoir de problème avec les dos d’âne. L’inaction ne devrai pas être acceptable.

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Des slogans militants collés partout en ville

« ROZON, SALVAIL, VIOLEURS ACQUITTÉS, QUEL MESSAGE VOUS ENVOYEZ? », « JUSTICE…

Des stations hivernales sur la rue Fleury

L’installation de deux stations hivernales sur la rue Fleury rendra le magasinage…

Avis publics – Semaine du 12 février 2021

Cette chronique est offerte à titre gracieux à ses lecteurs et lectrices…

Un étang plus « naturel » au parc Ahuntsic

L’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville a dévoilé le projet de réfection de l’étang du parc…