Réal Migneault est très heureux après avoir reçu un don de 10 000 $ pour la Ferme de rue du sanctuaire Saint-Jude. (Photo: Éloi Fournier – jdv)

Le projet d’agriculture urbaine géré par Réal Migneault –ce résidant d’Ahuntsic qui n’a plus à faire ses preuves en matière d’agriculture urbaine et de développement durable– pourra compter sur 10 000$ de la part d’un généreux donateur privé qui désire rester anonyme. Un don d’une telle envergure fera une grande différence pour le développement du deuxième site de production de la Ferme de rue. 

Il est difficile pour Réal Migneault de cacher sa joie lorsqu’il évoque le don que son OBNL a récemment reçu! Pendant qu’il accordait cette entrevue au JDV, le « fermier de rue » était justement en train de s’occuper amoureusement de ses légumes. 

La deuxième ferme se met en branle

Le sanctuaire Saint-Jude possède de grands espaces verts qui seront très utiles pour le deuxième site de la Ferme de rue. (Photo: Archives jdv)

C’était en juin que Réal Migneault annonçait que le sanctuaire Saint-Jude serait l’hôte du deuxième site de production de la Ferme de rue. Depuis ses débuts, le projet est situé sur la rue Saint-Denis, dans Ahuntsic-Cartierville, mais force est d’admettre que M. Migneault a besoin d’encore plus d’espace. 

Son but avec la Ferme de rue du sanctuaire Saint-Jude est de remettre l’essentiel de sa production à des gens qui ont des problèmes de sécurité alimentaire. Le don de 10 000 $ va lancer le projet beaucoup plus rapidement que prévu. La COVID-19 ayant ralenti les travaux d’expansion de sa Ferme cette année, M. Migneault peut de nouveau se mettre à rêver à l’aboutissement de la création de la microferme, dont le territoire devrait atteindre 6000 pieds carrés. 

« C’est un premier pas vers l’ouverture du site, mentionne M. Migneault. C’est très encourageant! Cela va nous permettre de procéder aux travaux d’émondage du site parce qu’il y a de la végétation existante dont une bonne partie a besoin d’entretien. » 

L’équipe de la Ferme de rue est présentement à la recherche d’un émondeur afin que celui-ci participe au projet. Les travaux devraient commencer en septembre, dépendamment des divers partenaires de la Ferme de rue et de la disponibilité d’installations pour le rangement des outils. Débuter les travaux dès septembre permettra à la microferme du sanctuaire Saint-Jude de planter plus tôt également. 

« On va être en mesure d’ouvrir les premières sections cultivables et planter les bulbes d’automne, explique-t-il. On va avoir de l’ail l’année prochaine! […] Un gros avantage de ce don, c’est qu’on va pouvoir commencer jusqu’à quatre semaines plus tôt l’an prochain sur le site. Tout ça nous rend très heureux. » 

La recherche de fonds, une mission sans répit

Mettre sur pied une ferme avec de nombreuses plantations, dont des légumes, des fines herbes, des petits fruits et des fleurs requiert beaucoup de temps, mais aussi de l’argent. Le financement est très important pour l’OBNL de Réal Migneault, et 10 000 $ ne représente pas la totalité des fonds nécessaires au projet. 

« Ce qui sera intéressant, c’est que ça pourrait inciter d’autres partenaires à nous faire confiance et à vouloir contribuer à notre projet. Si on a d’autres partenaires d’Ahuntsic qui veulent s’impliquer, que ce soit des petits commerçants ou des entreprises, ça serait l’occasion parfaite pour eux d’avoir une certaine visibilité sur le site. On est fébriles et on attend les confirmations de nos partenaires! » 

 

Les citoyens qui le désirent peuvent également contribuer au projet en participant bénévolement, ou en donnant sur la plateforme GoFundMe.

Une collecte de fonds organisée par la Ferme de rue a déjà récolté 1 550 $.

L’OBNL pourra également compter sur plusieurs bénévoles qui aideront aux travaux, entre autres à la préparation des espaces de culture. 

Bien sûr, les gens peuvent aussi encourager le projet en achetant des produits de la Ferme de rue. Des légumes, des petits fruits, des fines herbes… le tout est offert directement chez M. Migneault, à l’angle des rues Saint-Denis et Prieur.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Retour de la Foire des possibles

Après une première édition réussie en 2021, la Foire des possibles, organisée…

Sécurisation des rues : une voie sans fin?

Rendre les rues d’Ahuntsic-Cartierville plus sûres semble être un chantier interminable. Il…

Un soupir de soulagement dans les hôpitaux

Le pire est passé dans les hôpitaux du Centre intégré universitaire de…

De la verdure en souvenir du tramway

Et si on transformait des voies de circulation en parc linéaire? C’est…