Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

Rencontre dans Cartierville

Fin des consultations publiques sur les déplacements

Le YMCA de Cartierville (Photo: archives jdv)

Le deuxième volet des consultations pour le futur Plan local de déplacements (PLD) s’est tenu le 17 avril au YMCA de Cartierville en présence d’élus de l’arrondissement. L’administration évalue à quarante le nombre de participants.

Cette fois conviés dans Cartierville, les citoyens du secteur ont pu discuter, commenter et noter pour une dernière fois le contenu et les cartes des six panneaux détaillant les différentes modalités du plan. Plusieurs élus étaient présents sur place, dont Effie Giannou,  conseillère du district de Bordeaux-Cartierville,

« On a voulu faire les choses de manière différente. C’est très visuel. On a aussi fait des tables rondes pour vraiment discuter des enjeux , explique-t-elle. L’arrondissement a vraiment travaillé ensemble là-dessus ».

Effie Giannou, conseillère du district de Bordeaux-Cartierville (Photo: archives jdv)

Mme Giannou a également tenu à souligner la collaboration des différents responsables de l’élaboration du plan d’action et des consultations, dont les firmes Aecom et Convertcité notamment.

Les mesures portaient entre autres sur les déplacements à pied, sur l’offre en mobilité durable, sur les transports à vélo, sur l’offre en transport en commun, sur la circulation et le partage de rue, ainsi que sur la livraison et le stationnement.

Meilleure mobilité durable et transport en commun

Le plan d’action prévoit l’ajout de « pôles de mobilité durable », espaces regroupant supports à vélo, aménagements cyclables et stationnements pour véhicules électriques ou d’autopartage. Trois pôles seront ainsi installés sur les rues Fleury et Chabanel ainsi que dans les alentours du Parc du boisé de Saint-Sulpice.

Par ailleurs, un nouveau service rapide par bus (SRB) partant du Métro Sauvé jusqu’à l’arrondissement Saint-Laurent est également prévu vers 2019-2020. Selon le directeur du développement du territoire, la fluidité ne sera pas affectée malgré une perte de places de stationnement.

« Comme le stationnement est déjà interdit aux heures de pointe sur Sauvé, la STM est allée vérifier sur les rues adjacentes et il y aurait de la disponibilité pour se stationner, explique Gilles Côté. On espère que la mesure va inciter les citoyens à prendre le transport en commun plutôt que l’auto. »

Les problèmes dans la fréquence des passages d’autobus et les liens d’est-ouest, dont dans Bordeaux-Cartierville, ont été pris en compte dans l’élaboration du plan d’action. Selon Gilles Côté, le futur REM améliorera la desserte et l’offre de service.

La gare du Ruisseau. (Photo: archives jdv)

« Avec le futur REM, il va y avoir des ajustements dans le réseau d’autobus de la part de la STM pour mieux desservir la Gare du Ruisseau. Tout va être revu avec la Gare du Ruisseau et la Gare de Montpellier », indique M. Côté.

L’installation d’une dizaine de stations Bixi serait également envisagée pour mieux desservir l’ouest de Cartierville.

Mesures d’apaisement et pistes cyclables bonifiées

Selon Stéphane Papineau, agent technique principal en circulation et stationnement, plusieurs mesures d’apaisement de la circulation seront maintenues ou bonifiées. De nouvelles balises seront mises en place sur la rue Lavigne ainsi que sur la rue Tolhurst.

« Les balises seraient les plus efficaces selon nos rapports. Elles feraient baisser la vitesse, en moyenne, de 6 à 7 km/h », indique M. Papineau.

La Ville veut également installer plus d’îlots et de saillies de trottoirs pour les piétons. De nouveaux afficheurs de vitesse seront également en place autour des écoles. Rappelons que l’année dernière, l’arrondissement avait baissé la vitesse à 30 km/h dans plusieurs secteurs pour limiter la circulation de transit.

D’après l’arrondissement, plusieurs liens cyclables seront réaménagés et améliorés  : ce sera le cas de Lajeunesse et Berri d’ici 2019-2020. D’autres liens cyclables sont également programmés pour cette période,   dont quelques tronçons des rues Sauriol et Prieur. Des propositions de liens sur les rues Christophe-Colomb et Legendre sont également à l’étude, sans date fixe pour le moment.

Quant aux suggestions des citoyens, on note quelques propositions dont deux sur le boulevard Saint-Laurent et sur le boulevard  l’Acadie. Cependant, l’axe métropolitain ne fait pas partie de la liste, à la grande déception de Jacques Lebleu, citoyen et membre du groupe Mobilisation Environnement Ahuntsic-Cartierville.

« Pour avoir un impact sur l’apport modal du transport, il faut être capable de faire du vélo de transit, d’aller travailler et de couvrir de longues distances. Pour cela, il faut sécuriser surtout les abords du Métropolitain », souligne-t-il.

Sécurité autour des écoles/garderies

L’intersection des rues Viel et Bois-de-Boulogne. On aperçoit au fond, à droite, l’école François-de-Laval. (Photo: jdv P. Rachiele)

Deux groupes de discussion furent organisés tout au long la soirée. La première table ronde portait sur les enjeux de sécurité autour des écoles et des débarcadères de garderies. Plusieurs inquiétudes furent soulevées quant à la circulation créée par des parents pressés de reconduire leurs enfants et réalisant parfois des manœuvres dangereuses près des établissements scolaires.

Finalement, la deuxième table ronde portait sur les travaux de réfection du boulevard Gouin entre les rues Saint-Germain et Lachapelle. Plusieurs propositions furent recueillies quant au futur aménagement de surface, qui sera refait pendant la construction. D’après l’arrondissement, les citoyens veulent notamment que soit augmenté le verdissement et l’espace de stationnement, prolonger les pistes cyclables et élargir les trottoirs existants.

Selon un ingénieur de la Ville-Centre, les travaux prévus d’ici trois à cinq ans visent principalement la réfection des réseaux d’aqueduc ainsi que du maintien d’actifs.