Caricature réalisée par Florence Tison

Décembre n’est-il pas le mois des cadeaux? Toujours est-il que les élus ont adopté le Plan local de déplacements (PLD) pour Ahuntsic-Cartierville, à la réunion du conseil d’arrondissement du lundi 9 décembre. Il ne s’agit peut-être pas d’un cadeau pour les banlieusards en transit dans les rues du territoire, mais sans doute plus pour les résidants, piétons, écoliers, personnes âgées, et cyclistes d’Ahuntsic-Cartierville. Toutefois, compte tenu de la période des Fêtes, la présentation publique du PLD se fera le 22 janvier prochain. Explications.

Encore tout récemment, une dame de 72 ans qui marchait sur le boulevard Henri-Bourassa Est à la hauteur de la rue Papineau s’est fait faucher par une voiture tournant pour aller prendre l’autoroute 19, venant de l’Est. Et cela, c’est sans compter la collision qui a coûté la vie à une autre piétonne angle Sauvé et Saint-Laurent à la fin de l’été dernier, et la collision survenue dans Cartierville, angle O’Brien, l’an passé; tout cela sans oublier le cycliste heurté à mort l’an dernier également, à la limite sud de l’arrondissement.

Bref, toutes ces intersections sont des passages hasardeux pour les piétons ou cyclistes, le plus souvent des résidants du territoire. Les citoyens en sont très conscients, notamment la cinquantaine qui participait à une manifestation concernant les traverses de piéton dans l’arrondissement du Plateau au cours du week-end dernier

Dans le nouveau PLD, le carrefour Papineau/Henri-Bourassa/autoroute 19 –un coin dangereux, s’il en est, sur le territoire– sera-t-il bonifié pour assurer la sécurité des résidants?

Bien que les voies rapides soient du ressort du gouvernement du Québec, il est fort possible que le Plan local de déplacements (PLD) adopté au conseil d’arrondissement de décembre en fasse mention ayant sans doute été identifié comme point de préoccupation par de nombreux résidants du Sault-au-Récollet à l’occasion des consultations.

Caricature réalisée par Martin Patenaude-Monette

C’est ce que nous saurons le mercredi 22 janvier prochain, à l’occasion de la soirée publique au cours de laquelle les élus et le personnel concerné à l’arrondissement présenteront aux citoyens le Plan local de déplacements (PLD) en gestation depuis 18 mois. [ndlr: lieux et heures à confirmer – surveillez notre calendrier des activités].

Beaucoup de travail en amont

En l’absence de la mairesse Thuillier, en mission officielle au Cambodge pour représenter la mairesse Valérie Plante au congrès de l’Association internationale des maires francophones (AIMF), c’est Jérôme Normand, conseiller de ville du district du Sault-au-Récollet, et maire suppléant pour l’occasion,  qui a accordé une entrevue au jdv à ce sujet et qui a présenté le PLD à la réunion du conseil, en vue de son adoption.

Tableau des indicateurs de suivi du Plan local de déplacements (Photo: jdv)

La démarche entourant le PLD menée par la firme AECOM a nécessité moult consultations des résidants et contre-vérifications auprès d’un Comité de mobilité active formé d’une vingtaine d’intervenants du territoire depuis 18 mois. Ce Comité incluait notamment élus, fonctionnaires, Tables de quartier, les deux PDQ du territoire, des groupes de citoyens, des représentants des cégeps et des écoles, les organismes Ville en vert et Ahuncycle.

«Tout au long du processus, a tenu à préciser le conseiller Normand, on a senti qu’il y avait eu une préoccupation de l’ensemble des intervenants pour un PLD sécuritaire et que ça ne faisait pas seulement partie de la plateforme de Projet Montréal, mais que c’était partagé par l’ensemble des citoyens.»

Déjà la carte interactive et le sondage en ligne, à l’étape 3, avait suscité 932 «entrées» sur les lieux de préoccupations pour les déplacements de 550 citoyens sur le territoire, a ajouté M. Normand. Ces «entrées» ont été regroupées et chaque intervention a été prise en compte, poursuit-il.

Parmi les répondants, on notait la participation de 88% de résidants et 23% de travailleurs qui ne résident pas nécessairement dans l’arrondissement.

Diverses mesures déjà en cours

Si le PLD est adopté –qui comptera près de 40 actions plus générales identifiées pour être réalisé sur un horizon de 10-15 ans–, déjà un plan triennal 2020-2022 cible la réalisation de 70 premières mesures bien précises à être implantées, dont certaines ont déjà été mises en oeuvre ou le seront sous peu.

À titre d’exemple, cite le conseiller Normand, l’une des actions consiste à améliorer et/ou compléter le réseau de trottoirs de l’arrondissement. Parmi les mesures en lien avec cet objectif, précise M. Normand, on note, entre autres, le trottoir à faire devant le Collège des Marcellines et la résidence L’Amitié dans Saraguay, et l’amélioration du trottoir de la rue Port-Royal.

Au chapitre des mesures déjà réalisées, pensons, par exemple, à la réduction de la vitesse prescrite sur les rues locales et sur certaines artères et rues collectrices du territoire, notamment le 30 km/h sur le boulevard Gouin, à plusieurs endroits, depuis quelques mois.

Il y a également le sens du tronçon Clark-Prieur qui a été modifié l’automne dernier, de telle sorte que les véhicules qui arrivent d’Henri-Bourassa Ouest ne puissent emprunter la rue en direction sud pour éviter le feu de circulation de l’intersection Henri-Bourassa/Saint-Laurent.

L’arrondissement prévoit également l’implantation de liens cyclables structurants sur les rues Prieur et Sauriol. À cette fin, à la réunion du conseil de décembre, une dépense a été autorisée pour la fourniture de services professionnels en vue d’élaborer un programme de travail de modification aux feux de circulation et une étude d’impact sur la circulation de ces mesures proposées.

Ces liens cyclables doivent permettre une utilisation pendant les quatre saisons et être sécuritaires pour les usagers.

Plus de contrôle

Parmi les objectifs généraux, on note également des espaces de stationnement dits «durables», soit aménagés selon les plus hauts standards de verdissement, d’ombrage, de perméabilité et de drainage des eaux de pluie.

Le transport en commun constitue également un des objectifs. À ce chapitre, l’arrondissement fait des représentations auprès des autorités de la STM et Jérôme Normand précise qu’Ahuntsic-Cartierville a un canal privilégié avec la STM. En outre, précise-t-il, pour chaque mesure concernant le transport en commun, la STM a validé à chaque fois les propositions, c’est à dire qu’elle les a jugées recevables, tout en se gardant de les accepter d’emblée.

Le PLD veut également optimiser la livraison et le transport des marchandises sur le territoire avec la collaboration des deux PDQ qui devront exercer un contrôle plus serré des règlements à ce chapitre.

Autour des écoles

Déjà, l’arrondissement avait prévu resserrer les contrôles en termes de déplacements autour des écoles du territoire.

En mai 2018, dans une première phase, et en juillet 2019, dans une deuxième phase. il a confié à Vélo Québec le mandat de réaliser un Plan de déplacements scolaires dans le but de mieux sécuriser les allées et venues des écoliers.

Outre ce travail, l’ajout de brigadiers, et les contrôles exercés par les deux PDQ du territoire, permettront sans doute de mieux sécuriser les déplacements autour des écoles du territoire.

De nombreuses autres mesures faisant partie du premier plan triennal seront sans doute annoncées le 22 janvier, au soir de la présentation publique.

Jérôme Normand précisait au jdv que, au cours de cette soirée,  l’arrondissement annoncera également les noms des quartiers du territoire qui auront été retenus pour l’implantation du projet Loco Motion.

Ce projet, comme l’expliquait Jean-François Desgroseillers, directeur de cabinet de la mairesse, au jdv, en septembre dernier,  permet de partager un véhicule entre voisins à l’intérieur d’un petit rayon qui se marche.

À la suite de la présentation publique du PLD, fin janvier, votre média ira chercher l’opinion de citoyens et de groupes du territoire.

 

Caricature réalisée par Martin Patenaude-Monette.

Téléchargez le PDF du PLD ici.

Concept de la piste cyclable de la rue Prieur à l’ouest du Parc Ahuntsic (Source : Arrondissement)

Vous aimez ce que nous faisons? Pensez à devenir membre du journaldesvoisins.com ICI

2 commentaires
  1. Je demeure au nord d’Henri-Bourassa. Si l’arrondissement copie Le Plateau et Rosemont, j’aurai tous les problémes de la banlieu et aucun avantage parce que les saillis de rue et les gendarmes couchés … quel progrès. Nous gaspillons l’argent alors qu’il faudrait vraiment augmenter la mobilité (se déplacer dans l’ensemble de la ville. Merci de nous informer.

  2. Je suis tellement tannée que toute la responsabilité de ces accidents soit toujours envers les automobilistes! Des piétons morons, y’en a et des cyclistes morons y’en a aussi alors pourquoi ne pas le mentionner? Votre position est partiale au plus haut point et je n’aime pas çà. En passant, je fais à peu près tous mes déplacements À PIED!

Les commentaires sont désactivés pour cet article.

Vous pourriez aussi aimer ces articles

La Ferme de rue s’installe à Saint-Jude

La Ferme de Rue, OBNL d’agriculture urbaine animé par Réal Migneault, résidant…

Avis publics – Semaine du 21 février 2020

Cette chronique est publiée gratuitement par journaldesvoisins.com au bénéfice de ses lecteurs…

Le coin communautaire – Semaine du 24 janvier 2020

 Recherche de Citoyen/nes qui veulent s’impliquer Le CANA – carrefour d’aide aux…

L’équipe du JDV réunie avant les Fêtes vous salue!

Une partie de l’équipe du journaldesvoisins.com était réunie pour un 6@8 festif…