Les spéculations vont bon train sur l’avenir du site communément appelé le Complexe Louvain (ex-fourrière et laboratoire de la Ville de Montréal) et notamment de l’immeuble appartenant à la Ville situé au 9515 St-Hubert. De nombreux citoyens se sont adressés à
journaldesvoisins.com pour se renseigner sur ce que compte faire la Ville de Montréal à cet endroit.

Le terrain Louvain (Photo : Alain Martineau)
Le terrain Louvain (Photo : Alain Martineau)

« Quinze pourcent sera dédié aux logements sociaux et 15% aux logements abordables ». C’est ce que nous a confirmé le conseiller Pierre Desrochers, élu de Saint-Sulpice et président du comité exécutif de la Ville de Montréal, concernant le développement futur de l’immeuble 9515 Saint-Hubert.

Cet édifice qui fait partie de l’ensemble du site Louvain Est « sera démoli et développé dans le cadre de tout le projet prévu pour ce site », dit P. Desrochers qui précise que « le laboratoire du service de l’environnement et le centre administratif qu’abrite actuellement le site seront relocalisés éventuellement ».

Les acteurs communautaires poursuivent de leur côté leur mobilisation pour faire de de l’ensemble du terrain Louvain un enjeu important lors des prochaines élections municipales en automne 2017. Ils souhaitent que l’arrondissement ne vende pas simplement le terrain à une entreprise privée, qui elle, construira une nouvelle série de condos.

« Sauvons la réserve foncière communautaire ! »

« Nous demandons que ce terrain ne soit pas privatisé et qu’il reste dans la réserve de terrains publiques pour répondre aux besoins actuels et futurs de la communauté », dit Karina Montambeault du Comité logement Ahuntsic-Cartierville (CLAC).

Cette organisatrice communautaire évoque les besoins qui se font sentir dans l’arrondissement en écoles, par exemple. Elle évoque également l’importance pour la communauté d’avoir des terrains disponibles pour développer des projets d’agriculture urbaine, en soulignant le projet de coopérative d’habitation pour familles sur ce terrain, projet que propose son organisation.

« Il faut penser à organiser des consultations publiques pour mettre à contribution les citoyens dans le développement de ce bien public, dit-elle. On veut que les futurs candidats aux élections se mouillent dans ce dossier qui traîne depuis plus de cinq ans. »

En fait, les acteurs communautaires ahuntsicois estiment que se servir de ce terrain pour faire accroître les revenus fonciers de la Ville, en le vendant aux promoteurs immobiliers pour en faire des condos, serait une solution expéditive qui ne prend pas en compte les volontés de la population.

Au printemps dernier, le CLAC a organisé deux événements, un rassemblement populaire et une marche, autour de ce sujet. Cette organisation annonce d’autres actions de mobilisation à partir de janvier prochain.

À lire aussi:

Le CLAC exige que des terrains soient réservés à cette fin
« Aux citoyens, le terrain Louvain! »

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

ADM (presque) muet devant le bruit des avions

Aéroports de Montréal (ADM) émet un couvre-feu sur la circulation des gros…
Les trois candidates à la mairie d'Ahuntsic-Cartierville, Chantal Huot (à gauche), Émilie Thuillier (au centre) et Kassandre Chéry Théodat (à droite). (photomontage JDV)

[Vidéo] Quelles stratégies pour les ruelles privées?

Le JDV a demandé aux trois candidates à la mairie d’arrondissement comment…

Coups de feu tirés dans Bordeaux-Cartierville : l’enquête se poursuit

Des policiers du poste de quartier (PDQ) 10 sont intervenus à deux…

Jeu-questionnaire : connaissez vous votre JDV?

Chargement…