Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

État d'avancement du Parcours Gouin

Que faire avec le Fort Lorette ?

Publié le 08/05/2019
par Philippe Rachiele

Une «prise de pouls» des citoyens concernant le futur du terrain du Fort Lorette était l’un des points forts de la soirée publique sur l’état d’avancement du Parcours Gouin le 7 mai dernier.

Les 70 citoyens présents ont eu droit à un survol rapide des événements récents et de ceux à venir concernant les 15 kilomètres du Parcours Gouin qui longent en grande partie la berge de la rivière des Prairies, de Montréal-Nord à Pierrefonds.

On y a présenté, entre autres, les améliorations qui ont eu lieu sur Gouin Ouest.

On a mentionné l’élimination du nerprun (une plante envahissante) aux parc De la Merci et au parc Des Bateliers.

On a fait une identification des belles demeures d’autrefois.

Enfin, on a présenté les travaux à venir cet été au parc Nicolas-Viel ainsi que les plans de la future rue partagée dans le Sault-au-Récollet et de la rue piétonnière permanente Park-Stanley.

Une présentation du pavillon d’accueil du Parcours Gouin a également été offerte aux citoyens. Par la suite, on a demandé aux gens présents de se réunir en petits comités pour lancer des idées et discuter de leur vision de ce que pourrait devenir le terrain du Fort Lorette, acquis par la ville de Montréal en 2018 et qui jouxte l’église de la Visitation.

Les idées foisonnent…

Les suggestions entendues étaient très variées.

Par exemple, pour le bâtiment existant sur le terrain, certains suggéraient de le conserver pour permettre à des organismes communautaires de l’utiliser. D’autres préféreraient le remplacer par un immeuble muséal contemporain.

La plupart des citoyens étaient cependant d’accord pour demander un aménagement adéquat de la part d’Hydro-Québec concernant l’enrochement de la rivière face au terrain de Fort Lorette.

Un lien direct entre le terrain et celui du parc de l’Ile-de-la-Visitation a également été suggéré par plusieurs.

Ces idées, ainsi que plusieurs autres, ont été colligées par Marie-Geneviève Lavergne (debout sur la photo ci-dessus), archéologue à la division du patrimoine du Service de la mise en valeur du territoire de la Ville-centre, qui tentera de trouver le fil conducteur pour le développement du futur site patrimonial. À suivre!